Comment battre Papa aux échecs de Murray Chandler

Note des lecteurs :

0,0
0,0 étoiles sur 5 (selon 0 avis)

Comment battre papa aux échecs de Murray Chandler
Comment battre papa aux échecs de Murray Chandler

Avez-vous déjà rêvé de savoir comment pense un grand maître d’échecs ? Quelle méthode utilise-t-il pour son entraînement ? Quels sont les coups qu’il envisage et pourquoi ?

C’est ce que nous propose de découvrir Murray Chandler qui est Grand Maître international dans son ouvrage intitulé « Comment battre papa aux échecs ». Best-seller en Angleterre, ce livre, traduit de l’anglais, est publié par Olibris et disponible au prix de 12€60.

Il s’adresse avant tout aux enfants et aux débutants qui cherchent à avoir une base solide aux échecs. Il couvre 50 tableaux de mat qui aideront le lecteur à améliorer son jeu. De plus, ils sont tous accompagnés avec 6 diagrammes et des exercices pratiques afin de mettre en application ce que vous venez d’apprendre. En revanche, vous ne trouverez pas d’étude sur les ouvertures car ce n’est pas le propos ici.

Je me souviens quand j’étais enfant, j’ai toujours été intrigué de savoir par quels moyens les grands maîtres pouvaient voir autant de coups à l’avance et imaginer des échec et mat. Ou bien encore comment arrivaient-ils à jouer aussi rapidement et avec autant de précision ?

Alors, avez-vous envie de vous améliorer aux échecs ?


SOMMAIRE
No headings found

Chronique et résumé du livre « Comment battre papa aux échecs » de Murray Chandler

Comment pensent les grands maîtres d’échecs

Les grands maîtres pratiquent la reconnaissance des formes, de schémas et de calculs de coups. Plus un joueur d’échecs est fort, plus son niveau de reconnaissance est élevé. Ils passent donc moins de temps à calculer, car ils utilisent leur mémoire.

« Les plus grands champions sont ceux qui répètent inlassablement leurs classiques. »

Bien entendu, il faut beaucoup de pratique avant d’avoir acquis un excellent niveau aux échecs. Mais, c’est comme toutes les choses de la vie, vous devez pratiquer, faire des erreurs, analyser et recommencer.

Comment progresser aux échecs selon Murray Chandler ?

Si vous souhaitez vous améliorer, il vous faut connaître les principaux schémas de mat. Grâce à cette mémorisation, il sera plus simple de savoir comment réagir. Ensuite, concevoir un plan deviendra plus aisé. Les enfants apprennent et mémorisent plus facilement que les adultes, c’est pour cela que plus on commence tôt à faire des exercices et plus on a de chance d’acquérir rapidement des compétences. Mais, il n’est jamais trop tard pour commencer à apprendre, même si notre jeunesse est derrière nous :).

Les personnes qui ont lu cette article ont aussi lu :  Norway Chess 2024 Ronde 8 - Ju Wenjun étincelante

Gardez bien à l’esprit que vous faites cela pour le plaisir de vous améliorer, cela fait partie de l’un de vos loisirs. Sauf si bien entendu vous souhaitez sérieusement participer à des tournois.

« La maîtrise passe par la pratique. »

Chaque cours présent dans les pages est agrémentés de 6 diagrammes, avec une explication au début sur les points de vigilances, les pions, les pièces et les cases clefs.

Beaucoup sont issus de parties réelles, ce qui apporte de la consistance aux exemples.

6 conseils pour progresser aux échecs

Une fois cette base de connaissance acquise, le grand maître Murray Chandler nous promulgue encore quelques conseils pour s’améliorer aux échecs :

  1. Jouer beaucoup de parties : que ce soit des parties lentes, rapides, amicales ou sérieuses. Le travail après les parties est important, vous devez analyser vos parties, soit avec votre adversaire soit avec un programme d’échecs sur ordinateur.
  2. Lire des livres : pour travailler tous les aspects du jeu que cela soit les ouvertures, le milieu de jeu, les finales, la tactique (voir la tactique aux échecs pour les enfants du même auteur), la stratégie
  3. Revoir les parties de joueurs professionnels : notamment ceux que vous appréciez le style. Lire des magazines d’échecs bien évidemment 🙂 et regarder les commentaires des joueurs fort qui commentent leurs propres parties.
  4. Se constituer un excellent répertoire d’ouvertures : pour connaître les schémas d’attaque.
  5. Développer sa capacité de concentration : afin de faire le moins d’erreurs possible. Une compétence que tous les enfants devraient apprendre.
  6. Avoir confiance en soi : est important pour attaquer dès que l’occasion se présente. Cela peut-être bénéfique pour les enfants, mais également pour les adultes en perte de confiance.

« Au échecs, il faut savoir regarder avec son cœur et agir avec sa tête. »

Je trouve, personnellement, que les conseils données par Murray Chandler viennent bien compléter ceux donnés dans le livre intitulé « Les 10 meilleures façons de progresser aux échecs » de Nigel Davies et du livre « La diagonale du succès » de Maurice Ashley. Les trois auteurs et GM s’accordent tous à dire que lire de bons livres d’échecs vous feront augmenter votre niveau et je ne peux qu’être d’accord avec cela.

Les personnes qui ont lu cette article ont aussi lu :  Comment Devenir Maître FIDE et Candidat Maître aux Échecs ?

En effet, c’est comme cela que j’ai commencé à apprendre les règles du jeu d’échecs quand j’étais enfant. Et depuis, je continue de me former constamment avec l’aide de livres de bonne qualités.

50 tableaux de mat (trop) mortels

Dans cette partie, Murray Chandler nous explique les 50 tableaux de mat dont le célèbre mat d’Anastasie. De plus, ils sont tous accompagnés par 6 diagrammes à chaque fois.

« Les parties d’échecs sont comme les œuvres d’arts, ayez l’oeil pour savoir les apprécier. »

1. Le mat d’Anastasia
2. Le pion f7 absent en défense
3. Le mat des Arabes
4. L’héritage de Philidor
5. Le mat semi-étouffé
6. Le sacrifice d’une Tour en h8
7. Le double sacrifice de Tour en h8
8. Le mat de Damiano
9. L’échec de Cavalier de Taimanov
10. La moulinette
11. La nulle de Petrossian
12. Un petit truc: Tour h8+ et Cavalier xf7+
13. Le mat de Blackburne
14. Le mat de Boden
15. Autres mats sur l’aile Dame
16. Le double sacrifice de Tour
17. Le double sacrifice de fou
18. Le mat de Morphy
19. Le mat de Pillsbury
20. L’ingénieux Fou g8
21. Le sacrifice de Tour en g7
22. Un Cavalier en f5 (1)
23. Un Cavalier en f5 (2)
24. Le sacrifice d’attraction de la Tour en h7
25. Le mat par Dame et Fou26. Le mat Greco
27. Encore quelques bombes à base de Dame g6
28. Le manoeuvre de Kortchnoi
29. Le sacrifice Fou xh6
30. La batterie Dame-Fou
31. Supprimer le défenseur en f6
32. Le sacrifice Fou xh7+ (1)
33. Le sacrifice Fou xh7+ (2)
34. Le sacrifice Fou xh7+ (3)
35. Le sacrifice Fou xh7+ (4)
36. Le mat sur la grande diagonale
37. Les faiblesses sur cases noires
38. L’autre mat de Blackburne
39. Le mat de lolli
40. Le mat de couloir
41. Le mat de couloir raffiné
42. Encore des mats de couloir
43. La déviation par la Tour
44. Les tours doublées en septième rangée
45. Le mat d’Andersson
46. Le pion en septième rangée
47. Le mat légal
48. Le sacrifice de Fou en f7
49. Les sacrifices de Cavalier en f7 et e6
50. Le piège de Fisher

Les personnes qui ont lu cette article ont aussi lu :  3 habitudes pour être zen grâce au jeu d’échecs

Exercices

Après avoir passé du temps à étudié, il convient de mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre et de s’auto-évaluer avec des exercices, sinon à quoi bon faire tout cela ?

All I want to do, ever, is just play Chess

Bobby Fischer

Et pour ce faire, Murray Chandler nous a concocté 36 exercices avec ces corrections afin de pouvoir s’auto-évaluer. Il nous préconise de consacrer 10 minutes sur chaque exercice afin de trouver la bonne réponse. En ce qui me concerne, je prends ces exercices comme des mini jeux et je prends beaucoup de plaisir à me triturer les méninges pour trouver les solutions.

Mon avis et critiques

Si vous souhaitez maîtriser les différents types de mat et augmenter votre niveau de compréhension des échecs alors « comment battre papa aux échecs » de Murray Chandler est certainement fait pour vous. De plus, c’est un cadeau idéal pour les enfants car il se lit facilement et il est très accessible. Il faut savoir aussi que cette chronique et ce résumé ne couvrent pas les commentaires de l’auteur, ce qui est l’essence même de ce type d’ouvrage.

Néanmoins, il mérite d’avoir une place dans votre bibliothèque et d’être étudié, du fait qu’il est bien construit, et il va droit à l’essentiel. Quand à la partie exercices, elles vient bien compléter la théorie afin de s’exercer et de s’auto-évaluer. En revanche, j’aurai bien aimé avoir beaucoup plus d’exercices afin de bien assimiler les différents concepts.

Avez-vous ce livre d’échecs dans votre bibliothèque ? L’avez-vous étudié ?

Partager votre propre tableau de mat préféré et expliquer brièvement pourquoi dans les commentaires en dessous de cet article.

Ma note :

Note : 4.5 sur 5.

Lire plus de commentaires et avis sur « comment battre papa aux échecs » sur Amazon

Achetez « Comment battre papa aux échecs » en version française sur Amazon (lien affilié qui sert à financer le site)

Comment battre papa aux échecs de Murray Chandler
Comment battre papa aux échecs de Murray Chandler

Participez à notre aventure !

Quand vous partagez et que vous mettez une note à l'une de nos publications, vous participez à notre mission qui est de rendre les échecs accessibles au plus grand nombre. Merci pour votre altruisme et votre générosité !

  • Merci pour ton article sur le livre « Comment battre papa aux échecs » de Murray Chandler. Je dois avouer que je ne connaissais pas cet ouvrage avant de lire ta présentation, et tu as vraiment réussi à susciter mon intérêt. Ta façon de décrire l’approche de Chandler, qui se concentre sur la reconnaissance des formes et des schémas de mat, me semble idéale pour les enfants et les débutants. Les 50 tableaux de mat et tes conseils pour progresser aux échecs, notamment sur la confiance en soi et la concentration, m’ont particulièrement interpellé. Ces compétences sont précieuses, pas seulement pour les échecs mais aussi dans la vie quotidienne. Grâce à toi, je suis maintenant curieux d’en apprendre davantage sur ce livre. Merci de m’avoir fait découvrir cet ouvrage !

    • Mickaël Cailleau dit :

      En effet, comme tu l’as mentionnée, certaines compétences développées par le biais des échecs peuvent être transposées dans bien d’autres domaines.

  • Intéressant, le jeu d échec apporte beaucoup que ça soit au niveau de la confiance ou de la concentration. Merci pour les conseils et c est vrai que je ne connaissais pas cet ouvrage.

  • Super article, il donne envie de lire le livre ! Je suis débutante, ça pourrait m’aider 🙂

    • Mickaël Cailleau dit :

      Si vous êtes débutante, je vous le recommande chaudement. Ls 50 tableaux de Mat sont indispensable à connaître.

  • Merci Mickaël pour cet article. C’est une excellente idée de cadeau.
    On retrouve des méthodes d’apprentissage applicables sur tout domaine pour progresser :
    la pratique, la mémorisation, l’étude des meilleurs, l’échec et sa compréhension …
    J’aime bien la notion japonaise de l’expertise qui considère 60 000 heures de pratique pour exceller contrairement au monde occidental qui évoque plutôt 10 000 heures.
    Pour les Grecs, nous sommes sur un loisir studieux.

    • Mickaël Cailleau dit :

      Merci pour ton commentaire. Je ne savais pas que les japonais considéraient qu’il faille 60 000 heures de pratique pour exceller dans un domaine. Aurais-tu des références sur le sujet ? Merci

  • Merci pour cet article ! Ce livre s’adresse aux débutants mais peut-on le lire avec un enfant qui découvre les échecs ?

    • Mickaël Cailleau dit :

      Bonjour Pauline !

      Ce livre s’adresse effectivement aux débutants mais, il faut connaître tout de même les règles de base. Si c’est pour faire découvrir le jeu d’échecs à un enfant qui débute totalement, je lui conseillerai plutôt les livres suivant :
      1. Les échecs, un jeu d’enfant de Murray Chandler & Helen Milligan
      2. Vive les échecs ! de Philippe Pierlot

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Articles Récents

    >